Les croyances

C’est quoi?

Ce sont nos convictions, notre en foi en certains éléments. Des certitudes qui nous donne des règles de conduite.

Elles se fondent de génération en génération mais aussi de part nos expériences. Effectivement, à chaque action est relié une ou plusieurs conséquences et une émotion principale. Ce lien entre l’action de base et les conséquences ainsi que les ressentis de ces situations, crée une croyance de façon inconsciente. Elles se forgent en fonction de notre perception de la vie. 

Les convictions se relient entre elles et, ont une ou plusieurs croyances racines. 

Ce sont nos croyances qui font nos peurs mais aussi nos forces.

A quoi ca sert?

Elles guident nos vies. Elles en font l’essence même. 

Les croyances sont notre socle. 

Ca aide à nous donner des règles vie. Certaines vont nous aider à avancer, certaines sont « justes » vitales et d’autres vont nous limiter. On entend beaucoup parler des croyances limitantes et, on a tendance à partir à la chasse aux croyances en se disant que la solution c’est la destruction souvent par la répétition. Or, c’est souvent ce que nous croyons qui peut nous faire évoluer, nous faire grandir.

Comment s’en servir?

La première chose est de voir si la croyance nous renforce ou nous accable.

Si elle nous renforce dans notre vision et notre évolution vers notre bien-être, il n’est pas nécessaire de la modifier, bien au contraire. Le but sera de la chouchouter et de la faire s’accroître. 

Si elle nous accable alors, il va être important de voir sa construction.

Est-elle due à une expérience ou un système d’éducation ou juste comme ça (oui, ça arrive aussi)?

C’est juste comme ça, alors il suffit juste de se prouver le contraire à plusieurs reprises, par des faits et des ressentis et pas uniquement en se répétant des phrases citant l’opposé. 

Pour les autres, il va être de voir les impacts que cette croyance a eu dans votre vie. Par exemple, j’avais assimilé que si une personne me donnait de l’attention, de l’amour alors elle finirait pas me blesser ou, je lui donnerai tout jusqu’à l’épuisement. Donc si je vivais à nouveau une relation alors je n’existerais plus au profit de l’autre. Bref, c’est tiré par les cheveux mais ça a longtemps été le cas. Ce sont des situations dans ma vie qui m’ont apporté ce constat avec un système familiale également (on parlerait de croyances inter-générationnelles une prochaine fois -;)). 

En voyant comment ces expériences et ce système s’est confirmé ou m’a fait faire certaines actions, sous un autre angle.

En le mettant en place dans le concret (action avec un lien émotionnelle)

Alors aujourd’hui, je peux dire que j’ai eu cette croyance limitante qui s’est bien transformé. Il ne s’agit pas uniquement de se le dire mais de se l’ancrer émotionnellement et dans l’action. Nous sommes tous des êtres d’émotion et, c’est notre base. Finalement, je me suis rendue qu’avec ou sans homme dans ma vie, j’existe et j’ai ma place comme chacun a sa place dans une relation. Parce que c’est aussi ce que je veux pour mon bien-être. Je ne dis pas que cela convient à tous, mais c’est ma croyance profonde. Résultat, je suis plus ouverte aux autres sans craintes ni d’être piétiner ou de dominer, ni rejeter ou trahie. C’est juste être à égalité, chacun a la place qu’il souhaite.

J’espère que cette article vous aura éclairé. Car c’est un mécanisme complexe, qui peut faire de vous une personne épanouie et c’est tout ce que je vous souhaite!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s