La nuit noire de l’âme

«Il n’y a pas de prise de conscience sans douleur. Les gens feront n’importe quoi, aussi absurde soit-il, pour éviter d’affronter leur propre âme. On ne s’illumine pas en imaginant des figures de lumière, mais en rendant les ténèbres conscientes. » – Carl Jung

J’aime beaucoup cette expression très explicite et poétique. 

Ce passage arrive à certaines personnes. Il est très variable en intensité comme en durée. Déclenchée par un éléments qui nous est désagréable, cette période va provoquer une déchirure profonde dans notre vie pour nous élever, en étant confronté à nos insécurités et nos peurs les plus profondes. Cet élément peut être le décès d’un être cher, une maladie grave, un viol, une rupture difficile, la perte d’un emploi, une rencontre incompréhensible… mais aussi un cumul de plusieurs de ces éléments. 

C’est un événement difficile qui aboutit à une perte ou à une mort pour mieux renaitre.

Cela fait penser que notre vie est un chaos sans fin puisque l’on est soumis aux résistances dues nos croyances, notre société et/ou notre éducation. La douleur devient insoutenable. 

La nécessité de s’isoler de tout et de tout le monde, devient plus que primordiale, comme un besoin vital. Cet isolement va être judicieux afin de pouvoir entrer dans sa propre introspection. 

Pourtant malgré cet isolement, on n’arrive pas à se connecter à soi-même, comme si on ne se connaissait plus, comme si on ne se comprenait plus. Le questionnement va être totalement différent, puisqu’il s’agit de tout remettre en question, de sortir de sa zone de confort devenu trop inconfortable, de mettre son ego de côté ainsi que d’accepter sa vulnérabilité et son authenticité.

Ce passage met en lumière ce côté sombre que nous avons tous en nous, mais que nous ne voulons pas forcément voir, afin d’accéder à plus de lumière et nous mettre dans une vie qui correspond plus à notre vérité, à nos rêves. 

Elle peut durer longtemps. Elle peut être vécue avec plus ou moins de difficultés et de douleur. 

Pendant cette période douloureuse, mais finalement nécessaire afin de faire ressortir votre être le plus pur et le plus profond, pensez à:

  • Garder la foi en vous, en la vie
  • Rester ouvert et dans l’acceptation le plus possible
  • Accepter ses difficultés
  • Accepter son côté sombre, comme son ego, son éducation, ses pensées…
  • Pratiquer de l’activité physique régulière aussi bien douce qu’intense
  • S’auto-questionner en fragmentant ces interrogations: décomposer les éléments, les ressentis, et se poser les bonnes questions: qu’est-ce qui fait que je pense cela? Que je ressent cela? Qu’est-ce que ça dit sur soi? Quelle est l’histoire que je me raconte? Celle que je ressens au fond de moi, celle que je crois, ou celle que j’ai déduis de part mes croyances et mes peurs?  
  • Se faire accompagné peut être nécessaire. 

En apprenant à lâcher-prise, en rencontrant des personnes avec une ouverture d’esprit différente de celle côtoyée, sauf si vous avez la chance d’en avoir à vos côtés, cette période pourra durer moins longtemps. 

Surtout gardez à l’esprit que la renaissance ne sera que plus belle! 

Vous êtes une personne plus vraie et plus heureuse avec le courage d’aller vers vos rêves.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s