La peur du rejet

Cette peur de ne pas être apprécié.e, d’être seul.e, de se sentir exclu.e, différent.e, incompris.e, a longtemps dicté ma vie. Elle la dicte encore par moment.

On parle beaucoup de la peur du regard des autres, de ce qu’on peut penser de soi mais au plus profond, c’est surtout la peur d’être rejeté.e. 

Pendant longtemps, j’ai été comme celle que je pensais qu’il fallait que je sois: un standard, un modèle de notre société. Je me suis cachée en pensant que c’est comme cela qu’on apprécierait car, cela correspondrait au norme de notre société. Sauf qu’en agissant de la sorte, j’avais un entourage mais dont très peu étaient vraiment proches. Ces quelques personnes, je pensais qu’elles m’appréciaient. C’était le cas, mais pour celles-ci, j’étais cette apparence et non celle que je suis réellement. La dissonance ne faisait que grandir.

J’étais persuadée qu’on devait se mettre avec quelqu’un, se marier, avoir des enfants, être une femme au foyer hors du commun tout en étant une femme travailleuse, avec de l’argent et de la gloire… Etre celle qui réussit partout en permanence. Alors chaque fois que je ne réussissais pas à la perfection, je me sentais nulle, incapable, minable. Je me remettais encore un peu plus à chaque fois cette pression de devenir parfaite.

Mon estime diminuait de jour en jour même si ma confiance restait en place difficilement. 

A force d’épreuve de la vie, ne voulant pas voir les plumes et les pierres qu’on a pu m’envoyer, j’ai pris un camion, celui qui a fait que j’ai tout fait voler en éclat. Ces épreuves particulièrement difficiles m’ont finalement rendue service pour me faire sortir de ce cercle dans lequel je m’étais enfermée. 

Mon estime n’est pas remonté en un jour. Mes peurs ne sont pas parties, elles se sont accentuées. Mes croyances se sont révélées. Mes masques se sont fissurés jusqu’à tomber. 

J’ai été entourée de personnes qui m’ont montré une vision de la réalité. Une vision où l’imperfection était autorisée, où l’on peut attirer ce que l’on souhaite, où tout est possible, où le rejet n’existe pas en réalité. Le seul véritable rejet est celui de soi-même. 

J’ai été rejetée sans pour autant en souffrir. Me rejeter pendant toutes ces années, c’est ça qui m’a brisé. On a tous peur de ce rejet à plus ou moins grande échelle. Alors qu’il n’existe pas! 

On peut se sentir incompris, ce n’est pas du rejet.

On peut se sentir seul, ce n’est pas non plus du rejet.

Ce n’est que le reflet de son propre rejet. Avoir cette peur est normale. Ce qui est important, et que j’ai fini par comprendre, c’est qu’avoir l’appréhension de se sentir rejetée c’est normal mais cela n’existe pas si votre entourage est en adéquation avec vous-même. 

Si vous êtes vous-même, en tout authenticité, alors les personnes qui vous rejetterons ne seront pas en accord avec vous. Vous serez en accord avec des personnes dans un amour réciproque avec vous, mais surtout, vous ne vous serez maintenu dans un faux semblant envers vous-même. Vous ne vous serez pas trahi. Vous ne vous serez pas manqué de respect. Vous vous serez aimé et, vous serez aimé par des personnes qui seront en accord avec vous. 

Tout le monde mérite le bonheur et d’être en accord avec lui même et un entourage qui lui correspond. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s