La découverte de mes besoins primaires

En suivant un coaching, j’ai pu apprendre que nous sommes tous régi(e)s par quatre besoins primaires fondamentaux:

La certitude

La variété

L’importance 

L’amour.

La certitude c’est le besoin de pouvoir éviter la douleur. La sécurité en est le maître mot. C’est être certain d’avoir la capacité de produire un résultat, de créer. Il permet de rester dans un « confort ».

La variété c’est plutôt l’inverse. On a besoin de surprise, de changement, de diversité, de challenge.

L’importance, quant à elle, c’est le sentiment d’être unique, différent mais aussi d’être utile, d’exister. C’est avoir besoin d’être demandé à l’aide.

L’amour est plus sur le besoin de proximité, de connexion avec ce qui nous entoure. C’est le partage, l’union, l’appartenance, l’union.

Nous avons tous les quatre mais à des proportions différentes. Il y en a deux besoins principaux que nous cherchons à combler peu importe les situations.

Les connaître, c’est la première étape mais après ce sont les véhicules que l’on utilise qui font que l’on les comble plus ou moins correctement. 

Dans mon cas, mes deux besoins sont l’amour et l’importance. J’adore partager, avoir des connexions avec mon entourage. Mais ce besoin, j’ai cherché à le combler en me soumettant à des personnes, à des situations qui ne me correspondaient pas. Cela était juste dans le but de me sentir aimée. Or, là où le cercle est vicieux, dans cette situation. C’est qu’en me soumettant, je perdais mon identité. Les personnes qui m’appréciaient à ce moment là, ne me connaissaient pas. Elles ne m’aimaient pas pour qui j’étais finalement. En conclusion, je n’étais ni aimée, ni reconnue en tant que moi.

Dans mon cas, le véhicule que j’utilisais, était de porter un masque. Est-il positif pour moi? Je ne pense pas. C’est une attitude classique. On croit que l’on est protégé alors qu’on est plus en f-danger et face aux possibilités de rejet des autres mais aussi de soi-même.

J’ai appris que le principal est l’amour de soi, celui des autres vient après. Quand on s’aime suffisamment, on attire des personnes qui nous aimeront pour nous-même. Cela m’a demandé un effort incroyable et, même encore aujourd’hui. Est ce qu’il en vaut la peine, j’en suis certaine. 

Identifier ses besoins et voir comment dans notre vie actuelle, on les comble. Accepter de regarder la vérité en face pour travailler à avoir des véhicules plus positifs, c’est le premier pas de l’épanouissement.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s